Cimetière des chiens: un lieu de la douce mémoire

Le cimetière est un lieu de chagrin. Mais les cimetières parisiens sont des phénomènes particuliers, contrairement à ceux d’ailleurs dans le monde. Ici, ils sont plutôt des musées, et ils ne devraient pas être considérés autrement – il faut y venir, admirer, s’exclamer, lire des histoires, en secouant la tête avec étonnement. Que ce soit le Père Lachaise, ceux de Montparnasse, de Montmartre ou encore le « Cimetière canin » à Asnières, une banlieue parisienne.

Photos: Tommie Hanse / Wikimedia

Acteurs, chanteurs, poètes, écrivains … ce cimetière ne manque pas de célébrités. Prenons l’exemple de Rintintin, le chien acteur le plus célèbre, une vraie star d’Hollywood, à qui l’on a décerné une étoile sur le Wall of Fame américain. Incroyablement intelligent, le petit chiot berger allemand a été adopté et expatrié de sa Lorraine natale par le caporal américain Li Dunkan pendant la Première Guerre mondiale, et déjà en 1921, Rintintin est devenu une célébrité, en sauvant par la même occasion la société Warner Bros de la faillite. 9 ans plus tard il est décédé, et son maître décida de l’enterrer en sa France natale. Rintintin est peut-être le plus célèbre, mais il n’est pas le premier…

Le cimetière canin a officiellement ouvert ses portes à Paris à la fin de l’été 1899 et est devenu le premier lieu de repos au monde des animaux (bien que les Américains réclament être les premiers). Ici, ont trouvé leur dernier lieu de repos bien évidemment non seulement des chiens, mais aussi des chats, des perroquets, des vaches, des moutons (dont l’un s’appelle ni plus ni moins que Faust), d’ innombrables hamsters et des poissons, des porcs, le singe Kiki, une gazelle, le poulet nommé Cocotte et même le cheval Gribouille, appartenant à Marguerite Durand.

C’est justement à l’initiative de Marguerite Durand et Georges Armois, fondateurs de la « Société Française Anonyme du Cimetière pour chiens », qu’a été ouverte la « Nécropole canine ». Les fondateurs du cimetière ont eu des motifs personnels et sociaux.


   Cet article est réservé aux abonnés !

Pour poursuivre sa lecture et accéder à l’ensemble des articles premiums, abonnez-vous
✓ Tous les contenus en illimité, sans publicité, 24h/24 et 7j/7

ABONNEMENT NUMÉRIQUE
a partir 3,20€/mois sans engagement

Je m’abonne

Déjà abonné ?
Identifiez-vous

 

 

Publié dans le magazine « 5ème République » №15 – abonnez-vous au magazine

 
← Следите за нами в соцсетях
Vous aimerez aussi
Commentaires
Loading...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. OK Détails