Rubrique
Destination

Mer croisée à l’île de Ré

Où: Ile de Ré, Charente-Maritime

Vous ne voyez pas dans cette image, rien de remarquable? Regardez de plus près. Oui, c’est ça – les vagues carrées! Pensez-vous que cela soit une erreur des constructeurs locaux de môles près du phare Balen? Pas du tout, c’est un authentique phénomène naturel, pour lequel les scientifiques ont même trouvé une explication.

Commençons par le fait que cela se produise plus souvent en hiver, et encore, pas chaque jour. À d’autres moments de l’année – c’est rare et pas aussi apparent. Et la raison de tout cela – un vent chaotique. Imaginez un vent qui souffle de la mer et les vagues, conduites par lui, courent vers le rivage. Tout est clair et logique. Maintenant, imaginez un vent différent soufflant du continent relevant ces vagues et les renvoyant de l’autre côté. Voila! la mer se trouve comme dans une bataille navale jeu.

Les meilleures vues sur la mer peut être appréciées du phare. Parce que sa hauteur de 59 mètres avec un aperçu de près de 39 kilomètres dans toutes les directions – facile à comprendre comment tout dans ce monde est soumis aux mathématiques.

Cependant, les personnes plus romantique – la plupart des historiens et des archéologues – soutiennent que сe phénomène ne produit pas par le vent, mais par l’ancienne ville grecque d’Antioche qui fut engloutie sous l’eau (ne confondez pas avec son homonyme la ville turque – il avait plus de seize Antioches dans l’Europe dans les temps anciens). On croit que la ville fut noyée, et que des vagues naquit ensuite l’île de Ré, sur ce même emplacement. Les ruines de la demeure antique seraient facilement visibles sous une couche d’eau par beau temps. On pourrait en rire, mais un capitaine de bateau qui s’est échoué sur la pointe de Chanchardon en 1809 jura qu’il avait vu «les dallages de la banche calcaire qui lui paraissaient être les restes d’une construction romaine» Selon la légende, quand Antioche réapparaîtra, Ré disparaîtra. Alors, dépêchez-vous d’aller la voir.

Et surtout les attractions locales – comme ces ânes portant des pantalons de grosse toile.

Publié dans le magazine « 5ème République » №11 – abonnez-vous au magazine

← Suivez-nous et restez au courant !