Rubrique
Destination

Le Parc Oriental de Maulévrier: l’Est à l’Ouest

Où: 49360 Maulévrier, Maine-et-Loire

Autrefois, le parc et le domaine de Maulévrier appartenaient au frère du ministre des finances Jean-Baptiste Colbert, Edouard-Francois. Mais, comme cela s’est souvent produit, pendant la Révolution, le domaine luxueux a été rasé. Quelques cent ans plus tard, le terrain a été vendu à l’industriel Eugène Berger. Il n’a pas restauré le parc sous sa forme originale et a embauché le célèbre architecte parisien Alexandre Marcel, qui a créé le pavillon du Cambodge pour l’Exposition Universelle en 1900.

En fait, l’idée d’organiser au milieu de la France une partie de l’Orient lui appartenait également. Et puis, Alexandre a finit par épouser la fille de l’industriel et, avec lui, la majorité de l’exposition khmère avec des sculptures et des éléments traditionnels du temple a «déménagé» ici. Mais l’une après l’autre, arrivèrent deux guerres mondiales, et les propriétaires ne s’occupèrent plus du parc.

C’est seulement en 1976 que l’on s’est de nouveau souvenu de lui. La municipalité, ayant racheté la propriété, a restauré le parc d’après les photos des archives, puis est allée encore plus loin et, quelques années plus tard, a invité les professeurs de jardinage de Tokyo et Niigata qui ont agencé un véritable jardin oriental selon toutes les règles de l’art du parc de la période Edo: l’eau coule maintenant de l’est à l’ouest et symbolise la vie d’une personne – d’un petit ruisseau à la naissance à un immense lac, représentant la sagesse et la vieillesse.


Et bien que les éléments de la conception khmère apportés ici par Alexandre Marcel semblent être un peu étranges, cependant, cela n’empêche pas cet endroit d’être considéré comme le plus grand parc oriental d’Europe.

Et pour ceux qui recherchent le Zen, il est absolument nécessaire de le visiter. Heureusement le parc est ouvert du début du mois de mars jusqu’à la mi-novembre, et vous pouvez y entrer même la nuit, pour profiter pleinement de nihon tayen, le savoir bouddhiste ayant pour but de rendre l’espace harmonieux, pour seulement 7,50 euros

Photos: Flickr

Publié dans le magazine « 5ème République » №16 – abonnez-vous au magazine

← Suivez-nous et restez au courant !